Halloween Paris 2017

Halloween Paris 2017 – Action L214 du 31 octobre.

Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour accéder à des informations complémentaires.

  • Halloween, les animaux le vivent tous les jours
Tract L214 - Halloween Paris 2017_recto
Tract L214 – Halloween Paris 2017_recto

A l’occasion d’Halloween, les employés (fictifs) de l’abattoir de Paris descendent dans la rue proposer au public de se mettre à la place des 3 millions d’animaux qu’ils tuent chaque jour.

Armés de leur matériel de travail, ils proposent un tour d’horizon de leurs pratiques habituelles.

Action L214 - Halloween Paris 2017

 

  • Pour nous, Halloween c’est un soir uniquement

Halloween, pour vous, pour nous, c’est un soir uniquement. Mais pour les animaux élevés pour notre consommation, c’est tous les jours à l’abattoir que la terreur les envahit, que l’odeur de la mort imprègne leurs naseaux et que l’hémoglobine se répand.

Halloween Paris 2017 - Action L214
Halloween Paris 2017 – Action L214

Chaque jour en France, 3 millions d’animaux terrestres sont tués derrière les murs opaques des abattoirs, dont plus de 2 740 000 poulets, 110 000 lapins, 69 000 cochons, 14 300 bœufs, vaches et veaux, 11 500 agneaux, moutons, brebis et chèvres.

Tract L214 - Halloween Paris 2017_verso
Tract L214 – Halloween Paris 2017_verso

Si ces chiffres vous glacent le sang, les conditions d’élevage que les animaux subissent avant d’être égorgés sont dignes des films d’horreur : mutilations, castration à vif, enfermement dans de minuscules cages, cohabitation avec les cadavres en putréfaction de leurs congénères…

Halloween Paris 2017 - Action L214
Halloween Paris 2017 – Action L214_04

Oserez-vous affronter les images chocs de la réalité des abattoirs ? Une horreur beaucoup trop réelle et quotidienne.

Halloween Paris 2017 - Action L214

 

Voir aussi notre album photo Flickr de cette action.

Halloween Paris 2017 - Action L214_01
Halloween Paris 2017 – Action L214

www.l214.com/halloween

Appuyons sur STOP pour faire cesser ce carnage :
en toutes occasions, végétalisons notre alimentation !

vegan-pratique.fr

Haut de page

Justice pour Chevelu !

Chevelu était un chat errant nourri par une association de Draguignan.
Dans la nuit du 30 au 31 mai 2017, Chevelu a été odieusement torturé et mis à mort par un criminel, dans le centre de Draguignan.

  • La liste est longue de tous les animaux martyrs …

Ils s’appelaient Chevelu , Caramel, Chaitan, Bubba, Athéna, Aslan, Scar, Ivory, Sultan (Justice), Bonnie, Laïko, Paco, Véga, Duchesse … et quand ils n’avaient pas de nom, on leur en a donné un … Pour qu’ils ne soient pas oubliés et pour rappeler que ces animaux martyrs innocents sont des êtres uniques, comme chaque être vivant sur la terre.

Ce sont tous des chiens et des chats dont la triste histoire a été médiatisée – au moins sur les réseaux sociaux. Mais combien d’autres martyrs restent inconnus ?

Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour lire les commentaires.

Quelques animaux martyrs ...
Quelques animaux martyrs …

A tous ceux-là, il ne faut pas oublier d’ajouter les martyrs des abattoirs et de l’élevage intensif, de la corrida, du gavage pour le foie gras, de l’expérimentation animale, de la fourrure …

  • Chevelu
Chevelu, chat de Draguignan
Chevelu, chat de Draguignan

Chevelu était un chat errant nourri par une association de Draguignan.
Dans la nuit du 30 au 31 mai 2017, Chevelu a été odieusement torturé et mis à mort par un criminel, dans le centre de Draguignan.

  • Une prof de philosophie évoque le martyr de Chevelu

Le samedi 17 juin, plusieurs rassemblements ont eu lieu, dont à Paris et à Draguignan, pour dénoncer la mise à mort cruelle de Chevelu et pour demander une vraie justice pour les animaux martyrs.
Voici l’intervention de Gisèle S., prof de philo à Lyon, effectuée à l’occasion du rassemblement contre la ferme usine des 1000 veaux à Guéret.

  • Le rassemblement de Draguignan
Manifestation CHAT massacré Draguignan

 

  • Le rassemblement de Paris

Ce rassemblement s’est tenu place de l’Hôtel de Ville le 17 juin à l’initiative de plusieurs associations de protection animale. En voici quelques images :

Justice pour Chevelu - Rassemblement de Paris

 

Justice pour Chevelu (17 juin 2017)
Justice pour Chevelu (17 juin 2017)

Voir aussi notre album photo Flickr du Rassemblement de Paris pour Chevelu et les autres animaux martyrs.

  • L’intervention de Patrick Sacco à Paris

A l’occasion du rassemblement de Paris pour Chevelu, Patrick Sacco nous fait bénéficier de ses 35 ans d’expérience en cas de constatation de mauvais traitements ou d’actes de cruauté sur un animal.

Patrick Sacco est l’organisateur de l’opération GreyStoke, qui libéra 17 babouins des sévices subis dans un laboratoire d’expérimentation, dans les années 1980.
Patrick Sacco est le président fondateur de l’association de protection animale Respectons.
Son refuge La Chaume est situé dans l’Yonne, à Saint Léger Vauban.
www.respectons.org

La vidéo ci-dessous est un résumé de l’intervention de Patrick Sacco. Mais l’intégralité de cette intervention exceptionnelle est proposée sous forme audio, en dessous de la vidéo.

 

L'intervention de Patrick Sacco au rassemblement pour Chevelu - Paris Juin 2017

 

L’intégralité de l’intervention de Patrick Sacco en 3 parties :

Partie 1/3

Partie 2/3

Partie 3/3

 

  • Justice pour Chevelu et pour tous les animaux martyrs

Nous demandons que les bourreaux de Chevelu soient identifiés et sévèrement punis.

D’une façon générale, nous demandons que l’article 521-1 du Code Pénal soit pleinement appliqué.

Cet article punit : le fait publiquement ou non, d’exercer des sévices graves ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal apprivoisé, ou domestiqué, ou tenu en captivité, d’une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

  • Signons les pétitions et continuons à manifester !

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-chat-torture-draguignan-plein-centre/30658

De nouvelles manifestations sont organisées le 22 juillet à Draguignan, Lorient, Marseille (le 23), Paris …
Soyons très nombreux !

Haut de page