Expérimentation animale

Cliquez sur les liens orangés pour accéder à des informations complémentaires et cliquez sur les photos pour les agrandir.

Page 1/3

Qu’est-ce que la vivisection ? : questions et réponses

 

L’élevage de la honte – Mézilles (Yonne) – 03 septembre 2016

Samedi 3 septembre 2016, une grande manifestation unitaire contre l’expérimentation animale et pour la promotion des méthodes substitutives a eu lieu à Mézilles dans l’Yonne (89).
A proximité de ce village se trouve le CEDS, Centre d’Elevage des Souches, qui « produit » chaque année des milliers de chiens à destination des laboratoires de vivisection.

Rappelons que l’expérimentation animale, c’est 11,5 millions d’animaux utilisés dans l’Union Européenne (chiffre 2011) :

  • 80 % de rongeurs et lapins
  • 20 % de chiens, chats, primates, oiseaux, porcs, poissons, mouches.

Domaines d’utilisation :

  • 46 % pour la recherche fondamentale
  • 19 % pour la recherche en pathologie humaine et vétérinaire
  • 14 % pour la production et le contrôle de qualité en médecine humaine et vétérinaire
  • 9 % pour les essais toxicologiques
  • les 12 % restant pour l’enseignement et « autre » non spécifié.

Source : La Lettre de Pro Anima N° 79 – Décembre 2015

Cette manifestation est organisée, début septembre, tous les ans depuis 2010 à Mézilles (sauf en 2015) par le Collectif Contre l’Expérimentation et l’Exploitation Animale (CCE²A) :
http://ccea.fr/

Les informations rassemblées par le CCE²A et concernant le Centre d’Elevage Des Souches sont disponibles en cliquant sur ce lien :
http://ccea.fr/nos-campagnes/le-ceds-le-centre-delevage-des-souches/

 

 

En 2015, l’existence du CEDS de Mézilles a été dénoncée dans le cadre de la grande manifestation unitaire contre la vivisection du 05 septembre 2015 à Paris, Place de la Sorbonne.

 

Au cours de cette manifestation, nous avions pu enregistrer un certain nombre d’interventions et de scènes. Ces enregistrements ont fourni la matière à un article publié sur ce blog en septembre 2015 :

Plaidoyer contre l’expérimentation animale

 

  • L’interview par Auxerre TV de Marc Vallaud, président et fondateur du CCE²A 

Voici quelques extraits de cette interview :

Auxerre TV : … en débit de vos efforts et des manifestations, cela ne semble pas aboutir, ne pas influer sur le cours des choses …

Marc Vallaud : … c’est ce qui semble …
… aujourd’hui dans la réalité, il y a un décret qui est paru interdisant, les tests sur les animaux pour produire et vendre les cosmétiques.
… aujourd’hui, dans n’importe quelle surface, vous allez trouver des shampoings, des gel-douches avec des logos attestant que le produit n’a pas été testé sur les animaux.

… Le modèle biologique que représente l’animal n’est pas fiable.

… Je ne vais pas vous faire la liste de tous ces médicaments qui ont défrayé la chronique et tué des gens.

… Il faut sortir de cette logique ancestrale qui n’aboutit plus à rien.

… Le changement peut être mis en place grâce à une prise de conscience des militants qui passent par un stand, une manifestation, le boycott d’une entreprise et surtout la diffusion de l’information.

 

  • L’interview par Auxerre TV de Audrey Jougla, auteur du livre « Profession : Animal de Laboratoire » :

 

Audrey Jougla a infiltré des laboratoires d’expérimentation animale pendant un an, dans le plus grand secret. Tous les soirs, elle consignait dans son journal, ses émotions de la journée.

Son livre « Profession : Animal de Laboratoire » fait suite à cette enquête exceptionnelle :

http://www.animaldelaboratoire.com/

 

Voici quelques extraits de l’interview de Audrey Jougla :

… Partir sur une piste scientifique, c’est seulement un aspect de la vivisection. Il y en a beaucoup d’autres, des aspects juridiques, des aspects éthiques, moraux, …

… C’est loin d’être un sujet simple. A mon sens, c’est le sujet le plus compliqué de la défense animale … cela questionne beaucoup notre humanité et ce que l’on s’octroie de faire par rapport aux autres …

… Le but de vivre ensemble, c’est de protéger les plus vulnérables et les plus faibles … les enfants, les personnes âgées, les handicapés, etc … la société est construite pour protéger ces personnes là. Pourquoi est-ce que les animaux feraient exception ? …

… La recherche fondamentale, c’est la curiosité scientifique en fait … et c’est finalement un champ de la recherche qui s’autorise une curiosité et énormément de souffrances sur les animaux sans avoir de comptes à rendre …

… Pour l’instant les résultats des expériences ne sont pas mis en commun, les résultats négatifs ne sont pas publiés, donc il y a des redondances d’expériences. Et pourquoi il y a de la redondance ? Parce que les laboratoires sont concurrents et chacun fait ses expériences de son côté …

… On ne parle pas du tout de bien-être de l’humanité, on parle de compétition entre des industriels …
… Il faut réorienter le débat sur la vivisection, sur ce que c’est réellement en fait. Ce n’est pas un débat entre philanthropes …

Le reportage complet de Auxerre TV sur « La marche citoyennne 2016 de Mézilles contre la vivisection » est accessible en cliquant sur ce lien.

Pour en savoir plus sur sur le danger d’utiliser les données issues de l’expérimentation animale, et sur la promotion de méthodes plus modernes et plus fiables :
http://antidote-europe.org/
http://www.proanima.fr/
http://www.international-campaigns.org/
http://www.destination-enfer.com/
http://www.stopvivisection.eu/fr

 

 

Nous serons toujours nombreux tous les ans à Mézilles ou à Auxerre ou à Paris pour dénoncer les aberrations de l’expérimentation animale, sa cruauté et pour promouvoir les méthodes substitutives.

 

Si, comme nous, vous souhaitez la disparition de l’expérimentation animale, rejoignez les associations et participez aux diverses manifestations de protestation.
Soyons attentifs à n’acheter que des produits non testés sur les animaux. *
Sans l’expérimentation animale, des élevages comme celui de Mézilles ne seront plus « rentables » et cesseront alors leur activité.

* Pour qu’un produit soit réellement considéré comme non-testé sur les animaux, il faut que le produit fini, mais aussi chacun de ses composants soient non-testés sur les animaux.
Depuis mars 2013, un règlement européen interdit les tests sur les animaux pour la cosmétologie (ingrédients et produits finis).
Mais la Chine exigeant des tests sur les animaux pour les produits cosmétiques importés, les marques européennes exportant en Chine acceptent donc que leurs produits soient testés sur les animaux.
Vous trouverez sur ces liens les labels et les listes de produits non-testés sur les animaux ainsi que les produits vegan (non-testés et ne contenant pas de produits d’origine animale).

http://one-voice.fr/label
http://www.international-campaigns.org/bronzez-sans-cruaute/cosmetiques-ethiques-ic/
http://www.animalter.com/images/fiches_pour_agir/Cosmetique/Liste_cosmeto_animalter_06_2015.pdf
http://www.gaia.be/fr/produits-non-testes-sur-animaux
http://features.peta.org/cruelty-free-company-search/index.aspx
http://vegan.fr/media/pdf/tract-liste_ic.pdf

* Marques de cigarettes non testées sur les animaux :
Pueblo, Che, Yuma, Manitou et Fleur de Pays

 

  • Supplément : la vidéo de « 12 MINUTES » consacrée à la vivisection

… ,c’est entre Paris, Le Havre, Lyon et Rome que l’épisode abordera les nouvelles voies de recherches sans animaux, les problématiques et aberrations de mener des recherches scientifiques utilisant le modèle animal pour l’humain. Le sujet y est abordé par des intervenants d’exception, notamment Pr Claude Reiss (biologiste moléculaire), Dr André Menache (vétérinaire), Eric Moreau (fondateur de « Stop aux animaux dans les labos »), Audrey Jougla (écrivaine : « profession : animal de laboratoire »), Laurence Abeille (députée EELV), Christiane Laupie (fondatrice de Pro-Anima), Paolo Bernini (député M5S)…

12 MINUTES - Épisode 4 : "VIVISECTION" (st : En, De, It, Pt, Ro, Fr)

Haut de page